Bioluminescence : peut-on l’exploiter dans nos éclairages urbains ?

Publié le : 12 novembre 20214 mins de lecture

L’utilisation des éclairages urbains est une dépense qui pèse souvent lourdement sur le budget des collectivités territoriales et cela représente un enjeu environnemental de trouver une solution alternative susceptible de réduire l’impact du CO² produit par toutes ces installations. A présent, la bioluminescence est une solution susceptible d’être exploitée. 

Qu’est-ce que la bioluminescence ?

La bioluminescence est une réaction chimique produite de manière biologique par un organisme vivant. Celui-ci émet alors une lumière visible dans l’obscurité. Ces êtres ont naturellement développé cette capacité en étant soumis à certaines conditions de vie dans la nature. Les lucioles, les méduses, certaines espèces de poissons des profondeurs et certains types de plantes sont notamment connus comme étant bioluminescents. Contrairement au procédé de phosphorescence qui n’est visible que pendant une courte durée d’éclairement et qui nécessite l’emploi d’un matériel adapté pour être vu, la bioluminescence produite par un organisme vivant permet de le distinguer nettement dans le noir sans avoir à employer du matériel pour cela.

Une solution pour les espaces publics

L’usage de la bioluminescence est à présent considéré comme une source d’énergie renouvelable à exploiter dans le futur. Cela permettrait d’utiliser moins de ressources énergétiques, de rejeter moins de polluants dans l’atmosphère et de préserver les écosystèmes qui ont été fragilisés par l’emploi constant des éclairages urbains actuels. Des équipes de scientifiques ont d’ailleurs désormais réussi à synthétiser la bactérie qui se trouve être à l’origine de la bioluminescence. En l’intégrant à des plantes, celles-ci luisent dans le noir. De nombreux projets visant à utiliser cette nouvelle source d’énergie sont à présent en cours d’études. Sur le marché des innovations, des startups françaises proposent d’ailleurs déjà leurs services dans le cadre de l’événementiel en termes d’installation d’illumination éphémère. Elles collaborent notamment avec des entreprises, des paysagistes et des architectes pour de plus grands projets d’éco-urbanisme.

Les avantages de la bioluminescence

Les bactéries utilisées pour produire de la bioluminescence sont cultivables à l’infini. C’est pourquoi, cette source d’énergie est considérée comme inépuisable. Même s’il faut leur fournir de quoi se nourrir régulièrement, la biomasse ainsi obtenue constitue une forme d’énergie renouvelable. Les bactéries ne consomment que du sucre. Cette solution réduirait donc les dépenses du secteur énergétique si elle était employée à grande échelle. En ce sens, cela permettrait de s’affranchir de la production, l’entretien et du recyclage des réseaux électriques. L’impact écologique de l’homme serait donc aussi grandement diminué. Mais jusqu’à présent, la bioluminescence des plantes n’est exploitée qu’en décoration. Elle est dû au fait qu’elles ne diffusent qu’une lumière de faible intensité. Il s’agit d’une lumière dite « froide ». Et, l’emploi de cette solution sur de grandes zones nécessite encore du temps.

 

Plan du site